vendredi 5 juin 2009

PILLEURS INTERNATIONAUX

CES AVARICIEUX QUI NOUS GOUVERNENT

LES SÉRAPHIMS PRINCIERS DE LONDRES

LES LORDS DE LA PAUVRETÉ

LES DIVISEURS

Le Prince Philip en réalité est LE CHEF DES ARMÉES du Monde Entier. Il les met en conflits contrôlés les unes contre les autres afin de simuler la division.

Voici un vidé incroyable décrivant les substances chimiques que contiennent les fumées créées par les avions militaires pour semer de la pluie artificielle et pour augmenter la maladie donc diminuer la MOYENNE DE VIE DES GENS

video



Comment ces paradis de l’amoralité peuvent-ils exister dans une société moderne, prétendument fondée sur des valeurs morales ?

* Il existe quelque 70 paradis fiscaux ou CFO dans le monde. ** Des centaines de banques, dont les 50 plus grandes au monde, des milliers de compagnies d’assurance et 500 000 filiales de multinationales sont enregistrées dans les CFO. Les paradis fiscaux sont des centres financiers offshore (CFO) qui offrent aux compagnies, aux banques et aux grandes fortunes non seulement la possibilité d’esquiver l’impôt dans leur pays d’origine, mais aussi et surtout l’opacité, c’est-à-dire le secret bancaire et l’anonymat. L’appellation « paradis fiscal » dérive du rôle originel des CFO : éviter l’impôt. Ils ont garder cette fonction, mais aujourd’hui ils servent aussi à occulter et à laver l’argent de la corruption, du crime organisé et des réseaux terroristes. Milles astuces imaginées par les « ouvreurs de portes » - juristes, fiscalistes, comptables spécialisés – permettent aux utilisateurs des centres financiers offshore de contourner les règles de l’économie onshore.

LES BANDITS DE LONDRES ET

LEURS MULTINATIONALES

POUR GOUVERNER LE MONDE . . .

* Les Îles Vierges britanniques, 115 000 habitants, comptent à elles seules 35 000 filiales de multinationales enregistrées comme International Business Corporations. * Les Îles Caïmans, 45 000 habitants, - colonie britannique dont le gouverneur est nommé par la Reine - comptent plus d’entreprises que de citoyens ; elles se classent au cinquième rang des places financières mondiales, tout juste derrière New York, Londres, Tokyo et Hong Kong, avec 600 banques, 500 compagnies d’assurances, 50 000 IBC, 25 000 trusts et 5000 fonds de placement. * Avant sa faillite retentissante, la compagnie Enron avait plus de 700 filiales enregistrées aux Îles Caîmans. * Les actifs canadiens investis dans ’les CFü sont passés de 11 milliards de dollars en 1990 à plus de 100 milliards en 2006. * Aux États-Unis, environ 10 % des recettes fiscales, soit 350 milliards de dollars, sont perdus chaque année dans les paradis fiscaux ; ce pourcentage est encore plus élevé au Canada.

58 % des prêts internationaux des banques se font à partir des CFO. * 54 % des dépôts internationaux aboutissent dans des CFO. * 70 % des activités des CFO sont réalisées dans les pays industrialisés ; 30 % ont cours dans les pays ou territoires sous-développés, en particulier dans les îles exotiques. * La moitié du stock total des investissements directs à l’étranger (IDÉ) passe par les CFO. * Une grande partie des 8000 hedge funds qui existent dans le monde sont installés offshore, bien que totalement opérés onshore. * Le taux moyen de croissance annuelle des investissements dans les CFO a été de 18 % de 1990 à 2003. * Près de la moitié des grandes fortunes du monde, soit 16 000 milliards de dollars, se retrouvent dans des CFO à l’abri de l’impôt.


Aucun commentaire: